Jeune public au cirque

Spectacle en hiver

Spectacle de cirqueComme toute les caravanes de cirque, l'hiver se passe en sédentaire dans un lieu fixe, car il n'est alors plus possible de rouler avec les camions et voitures sur des routes couvertes de neige ou de verglas. Et puis, il faut bien réviser les moteurs des camions, repeindre le matériel, vérifier la toile du chapiteau, réparer ou changer ce qui a été cassé, et moderniser les installations, car les grands cirques ont parcouru dans une saison près de 10 000 kilomètres, et le chapiteau a été monté ou démonté environ 200 fois. Les directeurs profitent de l'hivernage pour préparer la nouvelle tournée.

Il faut recruter des artistes nouveaux, répéter les numéros de la prochaine saison, organiser l'itinéraire en tenant compte des foires et des fêtes patronales, réserver les terrains sur lesquels le cirque s'installera, imprimer des tonnes d'affiches qui annonceront le spectacle, sans oublier de nourrir tous les animaux de la ménagerie.

Ce qui signifie que pendant cette période, les écoliers risquent de ne plus avoir le loisir d'assister aux spectacles de petites structures. En effet, les grandes unités quand à elles continuent leur voyage et cela permet de proposer toujours leur show à noël au jeune public de l'école maternelle du quartier tout comme le font des artistes en solitaire.

Préparatifs de la représentation artistique

cirque et spectaclePar étapes de 30 à 50 kilomètres, les cirques vont s’arrêter dans plusieurs dizaines de petites villes aussi bien que les plus importantes pour proposer un show varié. Pour avoir un chapiteau bien remplie, il faut que la visite du cirque soit bien annoncée par les avant courriers . Deux semaines avant l’arrivée du cirque, les avant-courriers couvrent les murs de panneaux multicolores indiquant le nom du cirque et représentant soit un animal, soit des artistes au travail.

La date et le lieu de la représentation figurent sur une affiche blanche collée sur la première pour les moyens cirques, quand aux plus grands ils ont imprimés des affichettes spécialement pour. Ensuite, les commerçants exposent dans leurs vitrines une affichette-réclame, les journaux régionaux passent une publicité payée, parfois même la radio et la télévision annoncent le spectacle.

Les avant courriers doivent encore inviter les notabilités, réserver la place, le stade ou la prairie où s'installera le cirque, prévoir le ravitaillement du personnel et des animaux, assurer la fourniture d'eau potable, d'électricité, de sciure pour la piste, et de carburant pour les véhicules : tout doit être prévu, aller dans les écoles et avancer l'idée qu'un show de cirque serait la bienvenue.

 

L'évolution de ce phénomène

De nos jours, tpout va vite. Les animaux commence à déserter les cirques. c'est dommage car c'était l'essence m^me de ce lieu festif. Il n'y a pas d'éléphant et de tigre au cirque du soleil. Seulement des acrobates et des clowns.  Ce ne sont plus les animaix qui sont exploités mais les artistes. Mais quand on est jeune comme ces artistes, tout travail est bon à prendre.

Ont-ils le droit d'utiliser le mot cirque pour définir leur travail. Tel est la question. En effet cette structure ne conserve pas vraiment l'essence même de cet espace festif. Les animaux sont essentiels pour comprendre le monde et ainsi ouvrir les yeux. Perroquet, lama, chiens contribuent à l'atmosphère. Et surtout l'odeur de la sciure est incontournable. Va-t-on pulveriser un parfum pour retrouver cette odeur qui reste dans le cerveau. Tout devient artificiel dans ce monde.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site